Période de professionnalisation

24 septembre 2014 16:42
A- A+
La période de professionnalisation permet à certaines catégories de salariés de suivre une formation ou une évaluation dans le but de l’obtention d’un diplôme professionnel ou pour évoluer dans l'entreprise.

Ce qu’il faut savoir

La mise en place de la période de professionnalisation donne aux salariés le droit de participer à des actions de formation et d’obtenir une qualification professionnelle, un diplôme ou un certificat professionnel.

Les critères d’éligibilité

Ce dispositif est accessible aux salariés ayant signé un contrat de travail à durée indéterminée (CDI). Elles concernent précisément les employés dont les compétences sont insuffisantes par rapport au progrès des technologies et à l’évolution de l’organisation du travail, les employés justifiant de 20 ans d’ancienneté en tant que salariés ou âgés d’au moins 45 ans et ayant déjà passé un an d’activité professionnelle auprès de son entreprise actuelle.

La période de professionnalisation est également prévue pour les employés souhaitant créer ou reprendre une entreprise, pour les femmes reprenant le travail après un congé de maternité et enfin pour les travailleurs handicapés.

De même, les salariés ayant signé un contrat unique d’insertion sont admissibles aux périodes de professionnalisation.

Demande

L’employeur ou le salarié peut tout à fait demander l’octroi de la période de professionnalisation. Lorsque la demande est mise en œuvre à l’initiative de l’employé, elle doit être adressée par lettre recommandée avec accusé de réception. Quoi qu’il en soit, la demande exige dans les deux cas l’accord de chaque partie. De même, le pourcentage de salariés absents en même temps dans le cadre de période ne peut, sauf accord de l’employeur, excéder 2 % de l’effectif total de l’établissement.